Les Versants d'aime - Communauté de communes

Accéder au contenu | Plan du site

MENU

MENU

Vous êtes ici : Accueil / L'institution / Infos / Actualités / BASE DE LOISIRS Lutte naturelle contre la chenille processionnaire

BASE DE LOISIRS Lutte naturelle contre la chenille processionnaire

Afin de lutter contre la prolifération des chenilles processionnaires le long de la voie verte et sur le site de la base de loisirs, La Communauté de communes des Versants d’Aime a installé une trentaine de nids à mésange.

Installer des nichoirs pour sédentariser les mésange à proximité des arbres atteints fait partie des moyens de lutte efficaces et recommandés (I.N.R.A) pour lutter contre la chenille processionnaire.

En France, l’oiseau le plus intéressant pour lutter contre la chenille processionnaire est sans conteste la mésange charbonnière. Cette dernière est sédentaire sur notre territoire et prélève la chenille processionnaire à tous les stades larvaires : c’est la spécialiste de la chenille processionnaire.

La mésange s’est spécialisée dans le perçage des nids d’hiver d’où elle peut prélever la totalité des chenilles occupant le cocon. Elle s’est adaptée à la nature urticante de la chenille processionnaire en dépeçant cette dernière de sa peau et de ses poils pour la consommer sans danger.
Lors de l’alimentation des oisillons de  la couvée, une famille de mésanges peut consommer 500 chenilles quotidiennement. La mésange effectue également des trous dans le nid d’hiver de la chenille processionnaire et y prélève les chenilles qui sont à l’intérieur.

Les cocons peuvent être prédatés intégralement car la mésange doit manger de grandes quantités d’insectes pour subsister. Or, en période de froid les proies sont rares. Pour la mésange charbonnière, consommer ces insectes peut-être vital en période hivernale où la nourriture est peu abondante.

On peut donc comprendre aisément l’utilité d’installer des nichoirs à mésange pour favoriser l’installation de cet auxiliaire de lutte écologique !

 

Agenda

Tout l'agenda