Les Versants d'aime - Communauté de communes

Accéder au contenu | Plan du site

MENU

MENU

Vous êtes ici : Accueil / L'institution / Infos / Actualités / CALI’SON La semaine exceptionnelle Gamelan

CALI’SON La semaine exceptionnelle Gamelan

Durant toute cette semaine, l’École de musique, théâtre et danse des Versants d’Aime héberge un ensemble instrumental pour le moins original dans l’enceinte du Cali’Son : un gamelan (prononcez gamelane).

En fait, il s’agit d’un seul instrument composé de plusieurs éléments à percussion: gongs, tambours et ce qui pourrait s’apparenter à des métallophones (lames de bronze installés sur des tubes et caissons de résonnance). Dans ce cas, le musicien utilise de petits marteaux pour frapper les lames). Le mot gamelan désigne aussi la formation pouvant réunir une trentaine de personnes, un peu comme on le dit à propos d’une batucada brésilienne ou d’une fanfare.

Fabriqué à Bali (île indonésienne) en l’an 2000, à la demande de Jean-Pierre Goudard son propriétaire, ce gamelan occupe une surface importante (100 m2 sont nécessaires) et pèse une tonne ! Chaque élément de la structure en bois est sculpté et peint en rouge et or. Le riche décor comporte de nombreuses frises à rinceaux de feuillage, des têtes de lion plutôt effrayantes et même des scènes religieuses. L’ensemble dégage une forte impression où se mêlent le sacré, la théâtralité et l’exotisme.

Il serait réducteur de présenter un gamelan comme de simples instruments de musique. Son origine traditionnelle balinaise implique un état d’esprit, une discipline et peut véritablement être accompagnée de spiritualité. Par exemple, avant une représentation, le gong-mère (l’instrument principal) est vénéré et reçoit parfois des offrandes sous forme de nourriture. Pour Jean-Pierre Goudard, qui enseigne l’art du gamelan, c’est aussi un formidable outil de communication, de partage et d’échange.

En effet, la musique ne suit aucune partition écrite mais s’organise par cycles répétitifs de différents rythmes et se transmet entre les générations par la pratique, la mémoire auditive et la transmission orale.

L’apprentissage implique donc une coordination collective précise. C’est l’objectif fixé par Jean-Pierre Goudard. Il accueille volontiers les débutants et en moins de deux heures parvient à des résultats surprenants.

Ce lundi 27 février, la classe de Centron, emmenée par Julie Ronco, a été la première à bénéficier de cette expérience hors du commun. Pas toujours simple de coordonner les deux mains mais il faut noter la concentration et la motivation des enfants face à une situation nouvelle très impressionnante.

La découverte de ce gamelan est prévue pour les classes qui, comme celle de Centron, ont élaboré un partenariat avec l’école de musique et qui reçoivent régulièrement la visite de Timothée Le Du, musicien intervenant dans les écoles. De même, les classes musique et théâtre vont suivre une séance à leur tour durant cette semaine très spéciale, tout comme les classes musique de Bourg St-Maurice. L’ensemble des participants aux différents cours habituels proposés par le Cali’son sont aussi conviés à cet atelier extraordinaire.

L’histoire de cet instrument est riche et ne peut se raconter en quelques lignes. N’hésitez pas à visiter le site et la page facebook de la Compagnie Kotekan pour en savoir plus.

EN SAVOIR PLUS
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063546817055

http://kotekan.site/?fbclid=IwAR3V52OiiokyuqSv7MDDNmnGFCCYr7h72tdDAI2ZNPomZK5WqZ3JCaiNkwI

Agenda

Tout l'agenda